[BILAN-5ANS] Made in Local

Lors du lancement de Fun’Ethic en septembre 2012, notre ambition était de « Démocratiser la cosmétique bio en commercialisant en grandes surfaces à des prix accessibles des produits d’une qualité au moins équivalente à celle des marques présentes en pharmacie ou para-pharmacie, le tout en adoptant un modèle de gestion éthique et responsable ».

5 ans plus tard, c’est l’occasion de faire le point sur les avancées dans une série d’articles [BILAN-5ANS]. C’est parti pour le Fun’Ethic Inside !

 

Cosmétiques 100% fabriqués en Alsace

Dans l’esprit Fun’Ethic, développer le tissu économique local, c’est faire travailler ses « voisins » à chaque fois que c’est possible : une fois que nous avons défini notre besoin, nous sourçons les partenaires potentiels  en commençant par notre région et la plupart du temps, nous n’en dépassons pas les frontières.

 

Bien entendu, le bouche à oreille joue à ce niveau là un rôle fondamental. Aujourd’hui, 100% des produits Fun’Ethic sont fabriqués dans notre région. C’est un véritable confort de pouvoir rencontrer très régulièrement ses partenaires, ceux qui jouent un rôle primordial dans la satisfaction de nos clientes : cela permet de dépasser le cadre de la relation client-fournisseur ; nous travaillons main dans la main.

 

En ce qui concerne le développement du tissu économique local, chez Fun’Ethic, nous sommes à ce jour satisfait des résultats obtenus, que nous estimons en phase avec notre vision :

« Démocratiser la cosmétique bio en commercialisant en grandes surfaces à des prix accessibles des produits d’une qualité au moins équivalente à celle des marques présentes en pharmacie ou para-pharmacie, le tout en adoptant un modèle de gestion éthique et responsable ».

 

Politique d’approvisionnement

Chez Fun’Ethic, la stratégie d’approvisionnement démarre au coin de la rue.

Mais, si 100% des produits sont effectivement fabriqués en France, certains ingrédients proviennent des pays étrangers mais leur transformation est ensuite effectuée en France. C’est le cas notamment pour notre beurre de karité ou notre huile de sésame, qui nous viennent d’Afrique. Dans ce cas, nous privilégions les filières bio équitables.

 

Le fait d’acheter en local reste une priorité et de ce fait, la situation n’est jamais figée. Ainsi, très bientôt, l’huile de tournesol utilisée pour la fabrication de nos savons surgras proviendra de Lorraine.

 

 

Pour nos emballages, nous n’avions, en 2012, pas trouvé de partenaire en France. En fait, nous aurions bien aimé mais les acteurs du marché n’avaient pas envie de « s’embêter » avec un petit…non…un très petit ; pour obtenir un prix compatible avec nos possibilités, nous aurions dû acheter l’équivalent de 10 fois notre stock initial… sympa non ?

Nous nous sommes alors tourné vers une société italienne, très orientée développement durable. Celle-ci a obtenu la certification ISO 14001 ; cette norme définit un système de management environnemental visant à réduire l’impact, à long terme, des entreprises sur l’environnement. En plus, c’est une entreprise verte qui produit plus d’électricité qu’elle n’en consomme. Cela nous allait très bien !

 
 

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *