Norme ISO 16128 : On nous enfume !

Chez Fun’Ethic, le respect du consommateur et la transparence sont deux composantes essentielles de notre ADN ; dans ce sens, aujourd’hui nous dénonçons le scandale en voie d’approche !

Les puissantes marques de la cosmétique conventionnelle vont s’atteler à conquérir le marché de la cosmétique biologique. Comment ? Non, pas en faisant des cosmétiques bio certifiés, ça leur demanderait trop d’efforts voyons… En changeant les règles du jeu !

C’est ainsi que la norme ISO 16128 entrera en vigueur fin 2017.

 

La norme ISO 16128

L’objectif de base de la norme ISO 16128 était noble : harmoniser la définition des cosmétiques naturels et bio au niveau international. C’était sans compter sur le lobbying de grands groupes internationaux, majoritaires dans les discussions.

 

Le résultat : une norme qui n’impose pas de pourcentage minimal d’ingrédients BIO et tolère des ingrédients chimiques et polluants (silicones, dérivés de pétrole, phénoxyéthanol, parabènes… ) ou encore les dérivés d’animaux morts…

 

A partir de la fin de l’année, les entreprises pourront afficher les mentions « naturel » ou « bio » sur leurs produits même s’il n’y a qu’une infime partie d’ingrédients bio et que la majorité de la composition est constituée de substances soupçonnées dangereuses pour la santé et l’environnement. Et la puissance du marketing et des budgets publicitaires rendront invisibles aux yeux des consommateurs ces matières controversées. Vous avez dit absurde ? On se retrouvera projeté dans un monde naturel… super non ? Euh pardon, surnaturel plutôt…

 

Cette norme nous éloigne de plus en plus du BIO que nous défendons, qui porte des valeurs éthiques, sociales et de protection environnementale.

 

La désinformation en marche

La norme 16128 va permettre de continuer à enfumer les consommateurs qui se laisseront séduire par les discours du marketing, cette science qui conduit souvent au mensonge et à la transformation de la vérité. Avec cette nouvelle arme de désinformation massive, on va changer de catégorie : la norme ISO 16128 va doper et légitimer le greenwashing.

 

Comment une norme ISO, qui fait office de référence, peut-elle voir le jour avec un tel contenu ? Il y a absence de bon sens et même pire : on « légalisera » le mensonge et la manipulation de masse.

 

Un recul pour le bio

Le comportement d’achat des consommateurs évolue petit à petit vers une recherche de plus grande naturalité, de bio et d’éthique. Ce que nous, fabricant labellisé Cosmebio et Cosmos, considérons être la bonne direction. Les consommateurs les plus attentifs continueront de lire les étiquettes mais ceux qui commencent à se tourner vers le bio se feront berner à coups de prix réduits sur des produits « bio » (avec beaucoup de guillemets) qu’on ne devrait pas utiliser même s’ils étaient gratuits.

 

Les mots « naturel » et « bio » sont censés être des gages d’une plus grande qualité de composition et d’une meilleure éthique sociale et environnementale. Lorsque les consommateurs non avertis se rendront compte que ces produits non certifiés mais qui s’affichent BIO ne valent pas mieux que des produits conventionnels, ils perdront toute confiance dans la mention « bio ». C’est grave car cela va affaiblir le marché, les consommateurs vont s’en détourner et notre santé et l’environnement vont en pâtir.

Voir notre article sur les 5 raisons de se tourner vers les cosmétiques certifiés BIO

 

Avec tout cela, les pesticides dans les cheveux ne sont pas prêts de disparaître ! Non, on en remettra même une couche supplémentaire et la santé de tous et notamment celle de nos enfants n’aura qu’à bien se tenir !

 

Lire les étiquettes et vérifier la présence de labels BIO officiels

Plus que jamais, il devient incontournable de lire la liste des ingrédients des produits que vous achetez et de vous fier à un label sûr.

 

Soutenez les marques affichant le logo Cosmebio, comme Fun’Ethic : elles vous respectent, en vous proposant des produits élaborés dans le cadre d’un cahier des charges contraignant et vertueux.

 

 

Allez, osons le slogan : « COSMEBIO, LE LOGO QU’IL NOUS FAUT ! »

Aimez, partagez… Il faut que cela fasse du bruit…dans notre intérêt.

Shares 109

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *