Réduire ses déchets dans la cuisine

Nous sommes de plus en plus nombreux aujourd’hui à nous questionner sur nos habitudes de consommation. Nous aspirons à un mode de vie plus sain et écologique. Contrairement aux idées reçues, cela n’est pas forcément contraignant ! Après avoir listé 3 gestes écolos à adopter dans sa salle de bain pour réduire ses déchets, je vous propose de passer à une pièce essentielle de la maison : la cuisine !

1. Cuisiner soi-même

On commence par les bases : cuisiner, tout simplement ! Nous sommes – trop – nombreux à consommer des plats préparés, ou livrés, qui nécessitent énormément d’emballages lesquels finiront inévitablement à la poubelle. Le fait-maison est meilleur pour la santé mais aussi beaucoup plus écologique et économique ! Cuisiner permet notamment de se faire plaisir en redécouvrant des légumes (de saison évidemment, pas de fraises ou de tomates en hiver !), des saveurs, tout en profitant de moments de partage en famille ou entre amis. Et c’est toujours super gratifiant de pouvoir dire « C’est moi qui l’ai fait ! » pas vrai ? 🙂

Le plus simple est d’anticiper  les menus de la semaine pour faire les courses en conséquence et éviter ainsi les achats superflus. Bon, ça c’est la théorie mais personne n’est parfait. Chez moi j’ai toujours quelques aliments de base pour pouvoir cuisiner même sans avoir pu faire de courses. Par exemple : oignons, lentilles corail, lait de coco, curry, pâtes complètes…  Le soir, on peut aussi préparer une quantité un peu plus importante pour déjeuner sainement le lendemain midi au bureau. Si votre job vous offre cette possibilité, profitez-en ! C’est l’occasion de faire de belles économies et d’éviter de produire des déchets.

2. Halte aux bouteilles en plastique !

 

Si vous achetez des bouteilles d’eau, vous vous êtes sûrement déjà demandé combien de bouteilles en plastique vous jetiez par semaine. En buvant les 1,5L d’eau recommandés par jour, ça devient vite impressionnant ! A la maison, j’ai réglé ce problème avec une carafe filtrante que je garde au frigo et dont je transvase l’eau fraîche dans une bouteille isotherme que j’emmène partout. Plus besoin d’acheter de l’eau en bouteille et l’eau reste fraiche pendant longtemps !

 

 

Ma bouteille isotherme et mon mug spécial café viennent de la marque française Qwetch. Elle propose des bouteilles de plusieurs formats, un mug expresso mais aussi des théières nomades et des boites repas isothermes en inox ou en verre. De chouettes produits pour s’orienter vers le Zéro Déchet et qui facilitent la vie ! En plus, c’est une marque éthique qui reverse une partie de ses bénéfices à deux associations : Couleurs de Chine et Génération Cobayes.

 

 

 

 

3. Réutiliser ses bocaux

Longtemps délaissés, les bocaux font leur grand retour et c’est tant mieux ! Hyper pratiques pour conserver des aliments secs (farine, noix, graines, fruits secs, muesli…), ils permettent d’acheter en vrac (sans emballages).

J’ai acheté les plus grands bocaux en magasin, les autres sont simplement des bocaux de marrons, confitures, miel, sauces, légumes etc. que j’ai lavés. Maintenant, dès que j’achète quelque chose dans un bocal en verre, il rejoint mon petit stock de bocaux vides prêts à être utilisés en cas de besoin.

C’est pratique car ils sont plus hermétiques que des sachets qu’on referme avec une pince à linge et ça permet d’y voir plus clair dans son placard. En plus, c’est plutôt mignon non ? 🙂

 

 

 

 

 

4. Les sacs réutilisables

Après avoir adopté les bocaux et m’être tournée vers les rayons de vrac (qui existent dans certaines grandes surfaces, dans des magasins bio et des magasins spécialisés), j’ai commencé à me sentir mal de devoir encore utiliser des sacs (plastiques ou papiers) pour me servir. C’est un peu paradoxal de vouloir éviter des déchets inutiles et d’utiliser des sacs jetables uniquement pour emmener les aliments jusqu’aux bocaux, non ?

Pour aller au bout de ma démarche, j’ai donc acheté des sacs à vrac ; des petits pour les noix, les graines etc. et des grands pour les fruits et légumes. Ils ne pèsent rien donc ne font pas de différence à la balance. Ils passent à la machine à laver jusqu’à 40°C. Les miens sont en coton bio et fabriqués via une filière de commerce équitable, avec un lien de couleur pour fermer le sac. On peut aussi les faire soi-même, il existe plein de tutos sur internet 🙂

Je les range dans mon sac en coton bio et fabriqué en commerce équitable Fun’Ethic que je prends pour faire les courses. Je les ai utilisés dans des grandes surfaces et des magasins bio sans jamais avoir de remarque, c’est un geste vraiment bien accueilli.

5. Le compost

Je trouve toujours dommage de jeter à la poubelle des épluchures de fruits et de légumes, pas vous ? Ce sont des déchets organiques et il existe un excellent moyen de les valoriser : le compost.

Il se forme grâce à la décomposition de nos déchets « verts » et permet ensuite d’enrichir le sol en micro-organismes, éléments minéraux et humus. Au fil du temps il dynamise la vie du sol et favorise la croissance des plantes. C’est top ce cycle naturel non ? 🙂

Pour tout savoir sur le compost, je vous conseille de jeter un œil au site « MagicienComposteur.com » notamment soutenu par l’Ademe. Il regorge d’infos pratiques ! Au fait, vous saviez vous que même les mouchoirs en papier et le journal sont compostables ?

Vous pouvez installer un bac à compost à l’extérieur ou à l’intérieur avec un filtre à charbon pour éviter les odeurs. Il en existe de toutes les tailles, pour tous les besoins et pour tous les goûts ! Certaines communes mettent en places des bacs à compost collectifs, renseignez-vous il y en a peut-être un près de chez vous !

 

 

 

 

Connaissiez-vous ces gestes ? Les aviez-vous déjà mis en place chez vous ? N’hésitez pas à commenter vos « gestes écolos perso » à conseiller pour réduire les déchets de nos cuisines ! 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *